Avec la saison estivale qui vient de débuter, les touristes vont reprendre possession des lieux. Alors pendant que les acteurs du tourisme se préparent, les marins pompiers ainsi que les autorités commencent à mettre en garde les touristes.

Plus de tongs dans les calanques !

actualités calanques

Chaque année, ce sont plus de 100000 interventions qui sont réalisées par les marins pompiers qui en ont marre de voir des touristes en petites chaussures dans les calanques. Et quand les chemins sont dignes de randonnées montagnardes les accidents arrivent vite.

Une campagne de prévention a donc été lancée. Sur la plage il n’y a pas de souci, mais en dehors les promeneurs doivent être équipés de chaussures adaptées.

La plupart des accidents arrivent souvent par manque de prudence et de prévention. Les communiqués indiquent qu’avant de se lancer dans une randonnée, il faut au moins prévoir 1.5 litre d’eau par personne et se protéger du soleil. L’année dernière, plus de 200 interventions n’auraient pas dû avoir lieu dans le parc des calanques si les gens avaient pris plus de précautions.

Dans les semaines à venir, des journées de prévention auront lieu pour sensibiliser les jeunes et les moins jeunes aux risques des incendies et aux moyen de s’en protéger.

Le parc des Calanques au patrimoine mondial de l’UNESCO ?

Depuis deux semaines, une pétition a été lancée en ligne pour demander l’ajout du parc national des calanques au patrimoine mondial de l’UNESCO. Avec plus de 50000 signatures en deux semaines, cela s’annonce comme un véritable succès.

actualité calanques

Mais cela ne va pas s’en s’accompagner de tensions. De son côté, Didier Réault, maire adjoint de Marseille n’est pas d’accord. Pour lui, le parc naturel n’est pas à sa maturité et passer sous le giron l’UNESCO serait à double tranchant : si ce serait un boost pour les activités touristiques, ce serait une difficulté supplémentaire pour mettre à niveau les calanques d’un point de vue écologique. Car précisons le, les touristes sont aujourd’hui la principale cause de pollution dans le parc national.

De son côté, Bertrand Connin, à l’origine de cette pétition, pense que rentrer au patrimoine mondial de l’UNESCO serait une très bonne affaire. Cela permettrait une meilleure visibilité vis-à-vis des élus qui auraient plus de moyens de mettre en place des actions visant à la dépollution de la zone.

Cette affaire est donc à suivre. Mais puisque les procédures sont assez longues, cette accréditation du parc national des calanques au patrimoine de l’UNESCO ne devrait pas avoir lieu avant 5 ans !